Invitation au Japon

du 1er au 30 juin 2010 à l'Espace Lyon-Japon


Visions apaisées d'un Japon approché à pas de velours


Après le stress de Paris, où il travaillait à l'époque, Stéphane D'Alu atterrit dans un Japon qu'il perçoit rapidement comme un havre de paix. En guise de bagages, il arrive avec quelques rudiments de langue Japonaise sur le bout des lèvres, des images d'animes dans la tête et un appareil photo dans le sac. Un touriste presque comme les autres.


C'est en effet ce voyage qui lui révèle son talent pour la photographie.


A son retour, les photos qu'il trie sur son ordinateur lui plaisent plus que prévu. Notre photographe a envie de communiquer ce qu'il a perçu du Japon, peu à peu l'envie de montrer ce qui devient, à force de sélections, un reportage qui documente à la fois sur une fête traditionnelle bien particulière et sur des aspects du Japon qui sortent des sentiers battus.


Stéphane D'Alu est allé se promener du côté de Tôkyô et Kyôtô en 2004, pour O Hanami (fin mars-début avril). Mais il ne s'est pas seulement laissé allé à la photographie des cerisiers en fleurs. En nous montrant les promeneurs, les sentiers désertés, les  karesansui (jardins secs), une artère du quartier de Ginza aménagée pour O Hanami, les moines qui se rendent en file ordonnée à une cérémonie, Stéphane D'Alu nous fait profiter de son regard plein de discrétion et nous permet de découvrir l'atmosphère de cette fête millénaire. Egalement promeneur malicieux, notre touriste immortalise un bouquet de photographes avec leurs trépieds, s'arrête devant un "McDo" ou une statue du parc Mitaka, et la photo se fait l'écho taquin de ce Japon qu'on ne voit qu'entre l'hypermodernisme et la tradition.


Il ressort de ce reportage sur le quotidien nippon un sentiment général de paix, d'ordre, de zen.


Acceptez cette "Invitation au Japon"! Vous en ressortirez apaisé...

 

Informations et accès